Contes de l’échiquier

Contes de l'échiquierParfois, l’on fait des découverte alors que l’on ne s’y attend pas. Il y a quelques années, de passage à la Grande Bibliothèque, je cherchais quelque chose à lire qui soit relatif au jeu d’échecs. La plupart du temps lorsque l’on fait une recherche avec des termes comme : pion, fou, cases, échecs, etc. dans le rayon des romans, on se retrouve avec des livres n’ayant aucun rapport avec le jeu sauf le titre, un paragraphe (ou une phrase) ou la belle couverture représentant une dame, un pion, etc. Mais cette fois là, j’ai cherché le terme échiquier et je suis tombé sur un titre qui ne pouvait faire autrement que d’attirer mon attention : « Contes de l’échiquier ».

Ce livre contient 12 contes. Ce qui est particulièrement remarquable, c’est l’univers dans lequel nous plonge l’auteur. Chaque histoire se passe en des lieux et des temps différents. Qu’ils soient Empereurs de Chine, coureurs des bois de la Nouvelle-France ou preux chevaliers, chacun d’entre eux sera confronté au résultat déterminant d’une partie d’échecs.

De plus, certains contes contiennent des clins d’oeil faits à des joueurs d’échecs contemporains (Fischer, Kasparov et Karpov). Comme dans tous livres contenant des contes, certains nous plaisent plus que d’autres. Celles que j’ai le plus aimées sont : « Indiens, Anglais, Français », « Le coup impossible » et selon moi la meilleure : « Le chevalier à la tête coupée » qui raconte l’histoire de Huon, preux chevalier. Connu de tous pour sa bravoure, il passe la nuit dans le fort du baron Yvon. Après s’être rassasié avec tous les solides gaillards présents à la table du baron, Huon l’imbattable accepte tous les défis venant de ceux-ci. Il se bat contre les plus forts. Gagne à la course contre les plus rapides et au tir à l’arc contre les plus habiles. Non seulement c’est le plus fort, le plus rapide et le plus habile, il est aussi capable d’entonner quelques chansons gaillardes qui font rire la salle! Il est vraiment le meilleur dans tout! C’est alors que le seigneur Yvon le met au défi! Le défi sera de battre au jeu d’échecs sa fille Bieiris la plus douée à ce jeu. S’il perd, il aura la tête coupée! Je ne vous dévoilerai pas le reste! 😛

Voici les titres des contes :
Trois vampires (Indes)
Maître Kong sur la Montagne aux Mille Senteurs (Chine)
Le vieillard sur l’écran(Japon)
En route pour le Mâzanderân (Perse)
*Dans les prisons de Bagdad (Bagdad)
Le nom du Brumeux (Irlande)
Le Chevalier à la tête coupée (France)
Indiens, Anglais, Français (Canada)
Échecs en Polynésie (Océanie)
La venue du grand homme (Yiddishland)
La montre de Morphy (États-Unis)
Le coup impossible (U.R.S.S.)
Le livre ne semble pas facile à trouver en librairie bien qu’il semble être disponible sur le site de l’éditeur. Noter que le conte « Dans les prisons de Bagdad » est disponible en version intégrale sur leur site. Allez, bonne lecture! 🙂

Contes de l’échiquier Jean-Benoit Thirion
Edition : Plein chant, 1988 Pages : 93

Contes de l'échiquier

by Jean-Benoît Thirion

Price:

Read More...

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on RedditEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *